Faiza Yousuf - Reconnaissance et représentation des femmes dans la technologie

ALLER AU CONTENU PRINCIPAL
Pangea temporary hotfixes here

Au début de sa carrière, Faiza Yousuf était souvent la seule femme de son entreprise à travailler dans la technologie. Elle est déterminée à aider les femmes au Pakistan à éviter cette solitude. En tant que chef de produit senior chez Genentech, fondatrice de WomenInTechPK, co-fondatrice de CodeGirls et directrice de programme de CaterpillHERs, Faiza soutient les femmes dans le domaine technologique et ouvre la voie pour d'autres jeunes femmes. Faiza a rejoint Logitech MX et la série #WomenWhoMaster pour expliquer pourquoi et comment elle milite pour l'inclusion des femmes.

Q: Pour commencer, comment décrivez-vous votre expérience et votre travail dans le secteur technologique?

Je vis à Karachi, au Pakistan, et je travaille dans le secteur technologique depuis plus de 12 ans. Ces six dernières années, j'ai travaillé très activement pour l'inclusion des femmes dans les technologies et je participe à de nombreuses initiatives dans ce domaine. De plus, je suis responsable du développement de produits chez Genentech, une société de solutions logicielles.

Q: Pouvez-vous nous en dire plus sur la manière dont vos initiatives d'inclusion des femmes dans les STEM façonnent l'avenir des femmes dans ce domaine ?

Accroître la visibilité des femmes et bâtir une communauté sont deux éléments importants de mon travail. Les femmes ont apporté leur contribution dans de nombreux domaines de la technologie. Leur travail est généralement non reconnu. J'apporte de la visibilité aux femmes qui travaillent dans la technologie pour que les autres femmes le voient et comprennent qu'elles peuvent faire de même.

Plus de visibilité va aider à créer une communauté pour les femmes. J'ai passé une grande partie de ma carrière sans aucune collègue féminine.

"Pendant les trois ou quatre premières années de ma carrière, j'étais généralement la seule femme de l’entreprise. Je ne parle pas de mon bureau ou de mon équipe, mais bien de toute l'organisation."

Comme il n'y avait pas d'autres femmes, je n'avais pas de guide. Il n'y avait personne à qui poser une question. Il n'y avait personne pour me dire: "Ce qui t'arrive, Faiza, c'est du harcèlement. Cela ne devrait pas arriver.” Mes collaboratrices et moi voulons une communauté pour les femmes afin qu'elles puissent trouver des pairs et des mentors.

Q: Avez-vous toujours voulu faire une carrière d'ingénieur? Avez-vous pensé à d'autres carrières?

Je me suis intéressé à la botanique pendant un certain temps, mais une fois que je me suis intéressé à l'informatique, je ne l'ai jamais regretté. L’informatique m’a pas mal aidé avec mes difficultés d'apprentissage. Je suis dyslexique, donc les autres domaines étaient difficiles à étudier en comparaison. Mais comprendre les ordinateurs ou les langages de programmation m’est venu naturellement.

Q: En 2016, vous avez fondé WomenInTechPK, une communauté réservée aux femmes où les membres peuvent trouver un soutien professionnel, des conseils, des mentors et des opportunités. Pourquoi avoir créé ce groupe?

J'ai lancé WomenInTechPK après avoir été invitée dans une université. À l'université, le nombre de filles dans la classe était très faible: il y avait peut-être 60 garçons pour 7 ou 8 filles. Les filles étaient très en retrait et ne contribuaient jamais aux discussions en classe. 

Un jour, alors que tous les garçons étaient sortis de la classe, j'ai demandé aux filles: "Êtes-vous satisfaite de la classe? Je veux en savoir plus sur vous." Au cours de cette discussion, j'ai découvert qu'elles ne se voyaient pas d'avenir dans l'ingénierie, car elles ne connaissaient aucune autre femme travaillant dans ce domaine.

J'ai créé WomenInTechPK parce que je voulais mettre en contact ces élèves avec les femmes que je connais qui travaillent dans la technologie depuis des années, en créant des produits et services exceptionnels pour des clients du monde entier. Cela fait six ans et nous comptons maintenant près de 10 000 membres, travaillant toutes dans la technologie au Pakistan.

 

Faiza Yousuf travaillant avec un ordinateur portable

Q: Quel est l'impact de CodeGirls sur la vie des femmes?

Code Girls est un campus de formation au codage situé à Karachi et destiné aux femmes de 18 ans et plus. C'est le résultat d'un partenariat entre WomenInTechPK et deux autres organisations. Jusqu'à présent, nous avons eu plus de 800 diplômées et avons placé plus de 200 femmes de milieux non techniques dans des emplois informatiques.

Nous avons beaucoup de femmes issues de familles à revenu moyen ou faible qui participent à CodeGirls. Lorsqu'une fille termine le programme, nous lui proposons un emploi dans le secteur de la technologie. Dans la plupart des cas, cela double le revenu de la famille. Le genre d'impact que cela apporte, en termes de qui a son mot à dire dans la famille, de qui gagne le plus d'argent et contribue le plus, est absolument incroyable. Grâce à ces programmes, des femmes ont pu acheter une voiture, une maison, scolariser leurs enfants.

Q: Comment les autres initiatives auxquelles vous participez, telles que CryptoChicks et CaterpillHERs, soutiennent les femmes dans le domaine des STIM?

Je travaille en tant qu'ambassadrice nationale pour CryptoChicks, une organisation à but non lucratif basée au Canada. L'équipe fondatrice, composée uniquement de femmes, a créé l'organisation pour encourager davantage de femmes à se lancer dans les technologies émergentes, telles que la blockchain et l'IA (intelligence artificielle). Grâce à des programmes en ligne, des hackathons en ligne, des conférences et d'autres opportunités, nous aidons les femmes du Pakistan à accéder aux technologies émergentes, aux opportunités d'apprentissage et aux opportunités de travail.

Je suis également directrice de programme pour CaterpillHERs. CaterpillHERs est un programme d'accélérateur de carrière et d'entrepreneuriat. Nous aidons les femmes à développer leur entreprise et à gravir les échelons de leur carrière en développant leurs compétences. Nos axes verticaux comprennent l'entrepreneuriat, le travail indépendant, la gestion de produits et le travail indépendant. 

Q: Dans dix ans, quelle serait pour vous l'évolution idéale du secteur technologique?​

À l'heure actuelle, le Pakistan est essentiellement un atelier. Nous développons des technologies pour les pays du monde entier. Mais une grande partie des infrastructures du gouvernement et du secteur privé pakistanais sont à la traîne car les solutions ne sont pas localisées. J'aimerais que nous concevions nous-mêmes ces technologies.

J'aimerais aussi voir plus de diversité dans le domaine technologique, pas seulement des femmes mais aussi des personnes trans, des personnes aux capacités différentes et des personnes non neurotypiques. Nous avons besoin de voix diverses. Les employeurs ne sont pas incités à embaucher une main-d'œuvre diversifiée, ils n'investissent donc pas là dedans et il n'y a pas d'emplois subventionnés par le gouvernement pour les personnes de ces communautés.

Faiza Yousuf s'exprimant au Lincoln Corners

Q: Quels conseils d'un mentor vous ont le plus marqué?

À cause de ma dyslexie, je dois redoubler d’efforts pour comprendre certaines choses. Dans mes moments de frustration, l'un de mes professeurs me disait de prendre la route panoramique plutôt que les raccourcis. Elle m'a aidé à apprécier le processus.

"J'ai réalisé que tout allait bien, même si cela me prenait du temps. L'intelligence ne se limite pas seulement à pouvoir tout faire très rapidement."

Vous pouvez en apprendre plus sur Faiza sur son site Web. Connectez-vous avec Faiza sur Twitter, LinkedInou Instagram. Suivez les actualités de WomenInPKTech, CodeGirlset CaterpillHERS.

Women Who Master vise à mettre en lumière les femmes ayant fait d'importantes contributions dans le domaine des STEM. L'objectif de ce programme est de valoriser ces contributions, d'inspirer les futurs leaders et d'aider à combler l'écart entre les sexes dans le domaine de la technologie.

Crédit photo: Faiza Yousuf

#WOMEN­WHOMASTER

RENCONTREZ LES PERSONNALITÉS PHARE DANS LES STEM

Gabby Llanillo

Série Women Who Master - Joueuse invétérée, cette passionnée du domaine des STEM ne joue pas seulement à des jeux: elle en crée, tout en étant elle-même sans se soucier du regard des autres.

Sara Inés Calderón

Série Women Who Master - Sara Inés Calderón, amatrice de livres depuis toujours ayant découvert le code grâce au journalisme, pense que la diversité des compétences est un atout sous-estimé dans le secteur technologique.

Aisha Bowe

Série Women Who Master - L'histoire d'Aisha Bowe, ingénieure en aérospatiale, aujourd'hui PDG de STEMBoard et LINGO.