Article

Télémédecine: 4 obstacles à son adoption et comment les franchir

À la découverte de l’une des avancées les plus prometteuses en matière de soins médicaux

Représentation graphique d’une femme lors d’une réunion vidéo

 

La télémédecine, parfois aussi appelée télésanté, est l’une des avancées les plus prometteuses en matière de soins médicaux depuis bien longtemps. Il y a encore quelques années, il était proprement inimaginable d’administrer des soins de santé courants à distance. Jusqu’à récemment, la seule télémédecine à laquelle pouvaient accéder les patients consistait à appeler le cabinet du docteur pour obtenir une consultation.

Mais grâce aux avancées technologiques actuelles et aux téléphones portables, les possibilités sont aujourd’hui bien plus nombreuses, comprenant notamment les consultations virtuelles, la mesure des signes vitaux à distance et les ordonnances à distance. De fait, plus de 70% des professionnels de soins de santé utilisent à présent la télémédecine, sous quelque forme que ce soit. Ce pourcentage n’est pas près de diminuer, notamment en raison de la pandémie de coronavirus et du besoin de garantir la sécurité des patients et des professionnels de la santé.

Mais en dépit de son succès, plusieurs obstacles se dressent sur le chemin d’une adoption encore plus généralisée de la télémédecine. De nombreux aspects des soins de santé ne se prêtent pas à un environnement télémédical ou bien ne permettent pas de respecter le secret médical ou les normes de sécurité. Jusqu’où les organismes publics sont-ils prêts à aller pour favoriser les règles d’assurance de la télémédecine? 

Voici quatre obstacles que la télémédecine devra franchir pour être définitivement adoptée par les professionnels de la santé, les responsables politiques et le public:

  1. Bien définir la télémédecine

  2. Démêler les prestations d’assurance et le casse-tête des coûts

  3. Résoudre les problèmes de débit Internet en zones rurales

  4. Maintenir le secret médical et la sécurité des données

Bien définir la télémédecine

Le premier obstacle à franchir consiste à bien établir ce qu’est (et n’est pas) la télémédecine, ce qu’elle englobe en matière de services de soins de santé, de couverture d’assurance et de problèmes juridiques. La diversité des définitions au niveau fédéral et étatique sème la confusion quant à ce qui est considéré comme de la télémédecine, et le manque de véritable reconnaissance par les assureurs n’arrange rien. Aux États-Unis, les programmes d’assurance publics Medicare and Medicaid sont appelés à jouer un rôle décisif en matière de télémédecine.

Il est très important que la définition de la télémédecine recouvre certifications et agréments médicaux. Le besoin de certificats médicaux et de permis d’exercer est primordial non seulement du point de vue juridique, mais aussi en matière de prestations d’assurance et de frais déboursés par les clients. Par exemple, que se passe-t-il lorsqu’un patient originaire d’un certain pays se retrouve à consulter un expert médical dans un autre pays? Internet rend cela possible, ce qui peut améliorer la qualité des soins grâce à l’accès à des spécialistes issus d’autres pays, mais les assureurs de santé couvriront-ils ces consultations?

Il est donc primordial de définir clairement qui peut traiter qui à distance, et dans quelles circonstances, tout en établissant où et comment les paiements seront établis, si l’on veut promouvoir l’adhésion générale de la télémédecine, aussi bien par les praticiens que par les conseils de l’ordre des médecins et les mutuelles. 

Démêler les prestations d’assurances et le casse-tête des coûts

Pour établir un programme de télémédecine, les cliniques, hôpitaux et cabinets médicaux doivent investir dans beaucoup d’éléments, depuis les équipements vidéo et de surveillance des patients jusqu’aux applications logicielles et au support technique. Il va de soi qu’un pareil investissement ne devient rentable que si les services de consultation à distance peuvent être facturés et couverts par l’assurance-maladie des patients.

Comme si cela ne suffisait pas, la réactivité des assureurs complique encore davantage la situation. En effet, de manière générale, les assureurs attendent qu’une demande soit faite avant de déterminer le montant qu’ils verseront, le cas échéant. Lent et compliqué, ce processus devra être modernisé pour que la télémédecine puisse atteindre son plein potentiel.

Résoudre les problèmes de débit Internet en zones rurales

Les progrès de la télémédecine sont particulièrement lents dans les zones rurales, où le manque de services Internet à haut débit s’ajoute à celui des infrastructures médicales et des praticiens. Aux États-Unis, par exemple, les patients issus du monde rural constituent 25% de la population du pays, mais ils disposent de moins de 10% des médecins à l’échelle nationale. Les zones dites blanches sans Internet ne sont également pas rares dans l’Amérique rurale. De nombreuses régions d’Europe et d’Asie font face au même double problème de l’accès limité aux soins médicaux et du manque d’Internet à haut débit.

Pour que la télémédecine soit accessible à ceux qui ne peuvent pas accéder physiquement à un médecin, il faut absolument que les problèmes de débit Internet des zones rurales soient réglés. D’ici là, hélas, des milliers de patients se retrouveront mis de côté alors même qu’ils pourraient bénéficier de services télémédicaux.

Maintenir le secret médical et la sécurité des données 

Pour que les patients aient confiance en le système, il est impératif de bien gérer la confidentialité et la sécurité du contenu de leurs séances de télémédecine. Le secret médical est obligatoire dans beaucoup de pays, mais cela ne suffit pas toujours à assurer la protection des données médicales d’un patient lors d’une consultation en ligne. Plusieurs facteurs de sécurité doivent être pris en compte.

Les prestataires de santé devront s’assurer que leurs patients ne compromettent pas la sécurité de leurs données et de leurs dossiers médicaux. Par exemple, il faudra demander aux patients de ne pas réserver ou effectuer de consultations dans des endroits non sécurisés. Les connections Wi-Fi publiques, dans des cafés ou des bibliothèques par exemple, ne facilitent pas la confidentialité. 

Mais l’aspect le plus compliqué du maintien de la confidentialité d’un patient est sans doute la sécurité du dispositif utilisé par ce patient pour passer l’appel vidéo. Un logiciel antivirus obsolète, un logiciel malveillant ou encore certains modules de navigateur peuvent nuire à la sécurité. Pour contrer cela, il convient de fournir l’équipement de base permettant un appel vidéo sécurisé. Cependant, la question se pose quant à la couverture des coûts si le patient refuse ou ne peut pas payer.

Quelle est la prochaine étape pour franchir les obstacles de la télémédecine?

L’adoption généralisée de la télémédecine par le secteur des soins médicaux et les patients a beau avoir été plutôt lente, des signes montrent que cela est en train de changer. La pandémie apparue en 2020 a considérablement accéléré l’utilisation de la télémédecine, les docteurs comme les patients privilégiant la sécurité par rapport aux consultations physiques.

D’autres signes sont également prometteurs. Aux États-Unis, par exemple, Medicaid (qui ne doit pas faire face aux mêmes restrictions et limitations en matière de télémédecine que Medicare) s’est retrouvée à l’avant-garde de l’adoption de la télémédecine. Les entreprises de télécommunication commencent également à favoriser l’accès aux réseaux 5G partout dans le monde, ce qui contribue à faire de la télémédecine une option réaliste pour tous.

Enfin, le prix des équipements, l’un des principaux obstacles à l’adoption généralisée, est moins prohibitif de nos jours, les progrès technologiques les rendant plus abordables. Logitech, par exemple, propose des webcams 4k offrant une qualité de son et de vidéo immaculée à un prix inférieur à un bon dîner pour deux. Leur qualité permet aux médecins d’effectuer certains de leurs diagnostics à distance, de parler à leurs patients comme s’ils étaient dans leur cabinet et de prescrire les médicaments ou remèdes adéquats.

Les solutions Logitech en matière de soins de santé permettent d’accéder aux soins en question par d’autres moyens tels que la technologie vidéo pour:

  • la surveillance des patients;

  • les chariots mobiles et les kits de télémédecine;

  • la formation du personnel et l’apprentissage continu des professionnels de la santé;

  • les salles de visioconférence du service administratif.

Grâce à de nouvelles technologies de visioconférence de haute qualité et abordables, et un accès aux réseaux 5G facilité, il semble que nous ne soyons plus très loin d’une adoption généralisée de la télémédecine. La technologie facilite déjà tant de tâches quotidiennes. La télémédecine aura le même impact sur les soins médicaux

 

Ces éléments peuvent également vous intéresser

Vignette représentant une femme lors d’une réunion vidéo
ARTICLE: LA VISIOCONFÉRENCE, UN PHÉNOMÈNE PARTI POUR DURER. ÊTES-VOUS PRÊT?

L'adoption de la vidéo pour les réunions à distance se développe à un rythme exceptionnel. Le département informatique est-il prêt à faire face à la demande? Voici quelques meilleures pratiques pour vous y préparer.

Représentation graphique d'une visioconférence avec Logitech MeetUp
ARTICLE: TRAVAILLER À DOMICILE POUR AMÉLIORER VOS COMPÉTENCES EN COMMUNICATION VIDÉO

Découvrez des astuces simples et rapides pour communiquer de façon optimale lors des réunions vidéo, en étant plus à l’aise avec la visioconférence tout en améliorant votre apparence et votre son.

Illustration de télétravail avec enfants
ARTICLE: ASTUCES POUR PERMETTRE AUX PARENTS DE TRAVAILLER DEPUIS CHEZ EUX TOUT EN S’OCCUPANT DE LEURS ENFANTS

Apprenez à gérer les visioconférences importantes lorsque vous travaillez à la maison en présence de vos enfants.

PRODUITS CONSEILLÉS

Offre groupée brio Logitech Zone Wireless
KIT DE COLLABORATION VIDÉO PERSONNELLE PRO

Logitech Zone Wireless + webcam Brio 4K

Logitech MeetUp
MeetUp

La solution ConferenceCam d'excellence tout-en-un pour les salles de conférence, grandes ou petites.

Logitech Tap
Brio

Webcam 4K HDR et support Windows Hello

LA VISIOCONFÉRENCE POUR TOUS LES ESPACES.

Découvrez les performances des produits de visioconférence de Logitech

dans un environnement professionnel.